#Potlatch 1 #GuyDebord

POTLATCH
Bulletin d’information du groupe français de l’Internationale lettriste.
Paraît tous les mardis.
N° 1 – 22 juin 1954

POTLATCH : Vous le recevrez souvent. L’Internationale lettriste y traitera des problèmes de la semaine. Potlatch est la publication la plus engagée du monde : nous travaillons à l’établissement conscient et collectif d’une nouvelle civilisation.

La Rédaction

TOUTE L’EAU DE LA MER NE POURRAIT PAS…

Le 1er décembre, Marcelle M., âgée de seize ans, tente de se suicider avec son amant. L’individu, majeur et marié, ose déclarer, après qu’on les ait sauvés, qu’il a été entraîné « à son corps défendant ». Marcelle est déférée à un tribunal pour enfants qui doit « apprécier sa part de responsabilité morale ».
En France, les mineures sont enfermées dans des prisons généralement religieuses. On y fait passer leur jeunesse.
Le 5 février, à Madrid, dix-huit anarchistes qui ont essayé de reconstituer la C.N.T. sont condamnés pour rébellion militaire.
Les bénisseurs-fusilleurs de Franco protègent la sinistre « civilisation occidentale ».
Les hebdomadaires du mois d’avril publient, pour leur pittoresque, certaines photos du Kenya : le rebelle « général Chine » entendant sa sentence de mort. La carlingue d’un avion de la Royal Air Force où trente-quatre silhouettes peintes représentent autant d’indigènes mitraillés au sol.
Un noir abattu s’appelle un Mau-Mau.
Le 1er juin, dans le ridicule Figaro, Mauriac blâme Françoise Sagan de ne point prêcher – à l’heure où l’Empire s’en va en eau de boudin –, quelques-unes des valeurs bien françaises qui nous attachent le peuple marocain par exemple. (Naturellement nous n’avons pas une minute à perdre pour lire les romans et les romancières de cette petite année 1954, mais quand on ressemble à Mauriac, il est obscène de parler d’une fille de dix-huit ans.)
Le dernier numéro de la revue néo-surréaliste – et jusqu’à présent inoffensive – Medium tourne à la provocation : le fasciste Georges Soulès surgit au sommaire sous le pseudonyme d’Abellio ; Gérard Legrand s’attaque aux travailleurs nord-africains de Paris.
La peur des vraies questions et la complaisance envers des modes intellectuelles périmées rassemblent ainsi les professionnels de l’écriture, qu’elle se veuille édifiante ou révoltée comme Camus.
Ce qui manque à ces messieurs, c’est la Terreur.

Guy-Ernest Debord

UN NOUVEAU MYTHE

Les derniers lamas sont morts, mais Ivich a les yeux bridés. Qui seront les enfants d’Ivich ? Dès maintenant Ivich attend, n’importe où dans le monde.

André-Frank Conord

LEUR FAIRE AVALER LEUR CHEWING-GUM

Une fois de plus Foster Rockett Dulles vous appelle aux armes : le Guatemala a exproprié l’« United Fruit », trust qui exploitait depuis 1944 la gomme et les habitants de ce pays pour en tirer l’indispensable chewing-gum.
Le dieu des Armées anticommunistes s’est exprimé en ces termes : « Pour écarter ces forces du mal, il faut recourir à une action pacifique et collective. » L’action est en cours : les armes made in U.S.A. sont déjà livrées au Honduras et au Nicaragua réactionnaires ; des complots sont suscités à grands coups de dollars ; l’Amérique repart pour la Croisade.
Jusque dans le détail, on reprend les méthodes qui ont détruit l’Espagne républicaine.
Mais à Bogota, les étudiants manifestent sous le feu des tanks, et le mouvement révolutionnaire du Guatemala apparaît comme la seule chance de la liberté sur ce continent.
Le gouvernement de J. Arbenz Guzman doit armer les ouvriers.
Aux sanctions économiques, aux attaques militaires de l’impérialisme, il faut répondre par la guerre civile portée dans les pays asservis d’Amérique centrale, et par l’appel aux volontaires d’Europe.

Paris, le 16 juin 1954

pour l’Internationale lettriste :
André-Frank Conord, Mohamed Dahou, Guy-Ernest Debord, Jacques Fillon, Patrick Straram, Gil J Wolman.

LE JEU PSYCHOGÉOGRAPHIQUE DE LA SEMAINE

En fonction de ce que vous cherchez, choisissez une contrée, une ville de peuplement plus ou moins dense, une rue plus ou moins animée. Construisez une maison. Meublez-la. Tirez le meilleur parti de sa décoration et de ses alentours. Choisissez la saison et l’heure. Réunissez les personnes les plus aptes, les disques et les alcools qui conviennent. L’éclairage et la conversation devront être évidemment de circonstance, comme le climat extérieur ou vos souvenirs.
S’il n’y a pas eu d’erreur dans vos calculs, la réponse doit vous satisfaire. (Communiquer les résultats à la rédaction.)

THE DARK PASSAGE

À la Galerie du Double Doute, passage Molière (82 rue Quincampoix), l’exposition de métagraphies influentielles se poursuit avec fruit. La permanence lettriste est maintenant protégée de grillages pare-éclats.

NOUVELLE AFFECTATION

Mohamed Dahou demande au groupe lettriste d’Orléansville de désigner cinq hommes résolus qui viendront se mettre à sa disposition à Paris, dans le plus bref délai.

Mohamed Dahou

Rédacteur en chef : André-Frank Conord, 15 rue Duguay-Trouin, Paris 6e.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s